Brexit

Quelles peuvent être les conséquences du Brexit pour le séjour linguistique en Angleterre de vos enfants ou le votre d’ici quelques semaines ?

 

London Telephone BoothVoté en juin 2016, le Brexit doit entrer en vigueur le 29 mars 2019. Au delà de toute considération d’ordre politique, plusieurs questions se posent pour celles et ceux qui ont réservé ou sont sur le point de le faire, un séjour linguistique en Angleterre.

Plusieurs agences et organismes ont commencé à prévenir leurs clients ou contacts qu’il serait prudent de prévoir un passeport pour leur séjour linguistique en Angleterre et de ne pas se contenter de la carte d’identité qui, jusqu’à maintenant, était suffisante. À ce stade, c’est sans doute la seule modification concrète à attendre de l’entrée en vigueur du Brexit en mars 2019.

Pour tous les participants donc, mineurs ou adultes, il est conseillé de demander dès à présent d’établir un passeport. Au niveau des documents administratifs, rien d’autre ne sera requis pour les plus de 18 ans. Pour les mineurs, l’autorisation de sortie du territoire et l’autorisation de voyage restent obligatoires, comme c’est le cas déjà aujourd’hui.

L’obligation d’un visa pour les étudiants issus des pays membres de l’UE ne semble pas à l’ordre du jour. Le British Council propose des informations mises à jour régulièrement au sujet du Brexit et sur ses conséquences pour les milliers d’étudiants internationaux qui entrent chaque année que ce soit dans le cadre d’un séjour linguistique en Angleterre ou dans le cadre d’études universitaires.

Une autre question revient souvent, concernant l’accueil attendu des étudiants étrangers dans les écoles de langue. Les témoignages des Directeurs et Directrices. Alors qu’une (bonne) école de langue porte déjà dans son ADN un réel sens de l’accueil, il semble évident que les étudiants qui se rendront en Angleterre après le Brexit seront accueillis avec encore plus de chaleur.