L’auteur

pierre couturierJ’ai découvert les séjours linguistiques lorsque j’étais jeune : j’ai eu le privilège de partir dès l’âge de 14 ans Angleterre durant les vacances d’été, puis aux États-Unis et en Australie. De ces séjours, je garde des souvenirs mémorables : des rencontres avec des familles et des professeurs, des cours différents où l’on pouvait s’exprimer librement, des découvertes culturelles…  Je me souviens avoir dit à mes parents après mon premier séjour aux États-Unis que je ferai de l’anglais mon métier et que j’habiterai un jour aux États-Unis.

Après mon bac, j’ai obtenu le diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Bordeaux puis un DEA. J’ai ensuite passé le concours pour devenir professeur : de 2003 à 2013, j’ai ainsi enseigné l’anglais en lycée et dans le supérieur (Licence et Master) à Bordeaux. J’ai eu la chance d’exercer dans de magnifiques établissements et de travailler avec des élèves qui, brillants ou ayant moins de facilités, avaient conscience des enjeux que représente la maîtrise de l’anglais dans le contexte économique d’aujourd’hui.

En 2011, j’ai proposé mes services à ASL et mon travail a consisté dans un premier temps à me rendre pendant les vacances scolaires dans plusieurs destinations, à la recherche d’écoles proposant des formations de qualité. C’est également à cette époque que j’ai commencé à écrire des livres pédagogiques consacrés à l’anglais des examens et des concours (Bac, Sciences Po, écoles de commerce, Diplôme de Comptabilité Générale) et à l’anglais professionnel.

Parce que ces activités étaient de plus en plus chronophages, et parce les méthodes et les conditions d’enseignement de l’anglais telles qu’elles m’étaient imposées par l’éducation nationale ne semblaient plus adaptées, j’ai présenté ma démission au Rectorat de Bordeaux. J’ai ensuite travaillé de 2013 à 2015 comme Responsable Pédagogique d’ASL dont j’assure aujourd’hui la Direction.

Pierre Couturier, Directeur d’ASL Formations et Séjours Linguistiques et auteur du manuel Bien choisir son séjour linguistique pour apprendre l’anglais (Studyrama, février 2016).